Micro fusée

PRESENTATION
 L’expérience que nous avons faite sur la micro-fusée le vendredi 23 Novembre 2018


  Mode de construction :
 Tout d’abord en classe, après avoir fait un croquis et pris toutes les mesures de sécurité, nous avons réalisé une fusée, constitué de :

  •  Un tube en carton qui était le corps de la fusée ;
  •  Avec une découpe de sac poubelle en plastic, une ficelle de cuisine tenue par du scotch et des noeuds, nous avons réalisé un parachute qui a était fixé à l’intérieur du tube, le corps de la fusée ;
  •  Une découpe du bois de balsa pour réaliser l’ogive que nous avons emboité dans un embout du corps de la fusée et accrochée au parachute ;
  •  Une planche de balsa nous a permis de découper deux ailerons que nous avons fixés à l’autre bout du corps de la fusée.

Micro-fusée réalisée par moi-même :

La démarche scientifique :
- Lancement des fusées :
Sur le terrain, nous avons préparé et lancé les fusées en respectant les mesures de sécurité :
o Après avoir positionné les fusées sur un allumeur, après s’être tenus à 20 mètres, chacun de nous a actionné sa fusée :

Micro-fusée prête au départ :

Les trajectoires ont été très différentes les unes des autres et une fois la fusée lancée, le parachute s’est ouvert en vol, en retombant au sol en cloche, dans mon cas de figure : J’étais très contente parce-que ma fusée a décollé du premier coup, sans problème.
Après un décollage très rapide, j’ai remarqué que mon parachute s’était déployé correctement mais, il n’avait pas amorti la descente de ma micro-fusée.

Micro-fusée qui atterrit avec le parachute :
- Avant de procéder au lancement de la fusée, en classe nous avons fait un certain nombre d’hypothèses à prouver.
- Parce que nous voulions démontrer les hypothèses, avec la classe nous en avons retenue une :
o Nous avons pensé que la position des ailerons aurait une influence sur le vol de la fusée.
o Nous avons procédé à la vérification de notre hypothèse et nous sommes arrivés à la conclusion suivante :
o D’après la comparaison des vols des fusées, nous en déduisons que la position des ailerons influence sur le vol.
o Notre hypothèse a était vérifié.
C’était vraiment intéressant de suivre un projet comme celui de la micro-fusée : pas seulement nous avons construit nous-mêmes notre micro-fusée mais en plus nous avons expérimenté sur le terrain tout ce que nous avons vu en classe.
 

Matilda 6°B

Je trouve que c’est une activité originale et manuelle j’ai bien aimé formée l’ogive. J’ai eu peur en découpant les ailerons de peur de les casser. J’ai trouvé la personnalisation de la fusée intéressant.

GARANCE  6B

J'ai aimé l'activité micro-fusée car j'ai appris beaucoup de choses et j'ai compris le fonctionnement
d'une fusée.
J'ai découvert la fonction d'action réaction, le fonctionnement d'un moteur de fusée, la démarche
scientifique, le calcul d'un trajet et d'une vitesse, la famille Ariane, chaque partie de la fusée Ariane
5 (comme par exemple: la coife, le réservoir, les propulseurs...). J'ai approfondi mes connaissances
sur les planètes. J'ai aussi aimé construire la fusée puis la lancer.
Pour résumer, chaque étape de cette activité m'a passionnée.

Laurane 6°B

L’activité micro fusée m’a beaucoup plu car j’ai bien aimée réaliser ma fusée étape par étape.

Nous avons construit notre fusée de A à Z, sur plusieurs semaine de cours, cette activité m’a permis d’apprendre des choses que je n’aurai sans doute pas apprises sans la construction des micros fusée, la patience, soigneuse, l’attention.

Le lancement des fusées était bien, nous nous sommes déplacés sur le site des Argoulets, il y avait un moniteur pour nous expliquer le fonctionnement du lanceur et répondre à nos questions. Certaines fusées sont allées vraiment haute ! Cette activité m’a vraiment plu !

 Elena 6B

Ma fusée se nomme ZIZANIE 1 elle est réalisée à partir de tube en carton, de tasseau de balsa, d’un sac poubelle, de ficelle et de colle chaude .

Ce que j’ai aimé dans cette activité :

-La construction : car c’était vraiment marrant et instructif. Et qu’on a tout fait de nos propres mains.

-La peinture : car on pouvait le faire comme on l’avez imaginé.

-le lancement de la fusée : Même si ma fusée n’a pas décollé du premier coup c’était quand même bien.

Ce que j’ai le moins aimé :

-Le protocole : c’était un peu long et je préfère construire qu’écrire.

C’est la seule chose que je n’ai pas trop aimé.

AXEL 6B

J'ai adoré le projet «micro fusée» parce qu'il y avait plein d'étapes de construction ou de schématisation, comme par exemple l'étape du plan de la fusée, parce que moi j'adore dessiner et schématiser des systèmes électriques.

Pour l'étape de la construction, moi qui adore construire, créer et imaginer, là j'étais dans mon élément.

En ce qui concerne l'étape de la peinture, j'ai bien aimé car j'ai l'habitude de peindre des maquettes de modélismes, mais là c'était mafusée donc je la personnalisais comme je le voulais.

En conclusion, ce projet était fait pour moi. J'ai hâte d'en réaliser d'autres.

Désolé, pour le sens de la photo, petit problème de gravité...

Merci de regarder la photo tête penchée sur la gauche.

 


Imprimer